Coordonnées

Actualités

  • Animal expo 2017

    Le plus grand salon des animaux de compagnie vous ouvre ses portes les 7 et 8 octobre 2017 au Parc Floral de Paris Vincennes.
  • Un livre pour vivre mieux en imitant son chat

    Il est libre, calme, observateur, prudent, élégant, charismatique, indépendant, fier… Et si on singeait le chat pour vivre mieux ? C’est ce que propose « Agir et penser comme un chat », le nouveau livre de Stéphane Garnier.
  • Vivre plus longtemps avec son animal

    Nos animaux de compagnie vivent plus vieux et mieux grâce à différents facteurs : alimentation, exercice, soins…
  • Quizz animaux

    Testez vos connaissances sur les chiens
  • Une tortue de mer sauvée grâce à l'impression 3D

    Lors d'une collision avec l'hélice d'un bateau, une tortue de mer a été laissée pour morte avec la mâchoire brisée, avant d'être récupérée et sauvée par une équipe de volontaires grâce à la technologie de l'impression 3D.
Toutes les actualités

Petites annonces

Vidéos

Carte d'identité du Cacatoes
Toutes les vidéos
Télécharger la fiche

La muselière

L'usage d'une muselière chez un chien peut viser plusieurs objectifs

Tout d’abord, elle peut avoir pour but d’empêcher le chien de mordre. Elle sera ainsi utilisée chez les chiens agressifs, quelles que soient les raisons de l’agressivité, mais également chez les chiens craintifs, qui risquent de mordre, soit lors d’une consultation chez le vétérinaire, soit lors de l’administration d’un traitement par le maître, à domicile. Dans tous les cas où l’on craint une vive réaction de la part de l’animal (lors de soins auriculaires, de manipulation dangereuse, du démêlage du poils…), il sera préférable de placer au préalable une muselière avant toute maneouvre, car lorsque l’animal aura commencé à se débattre, il sera parfois bien difficile de le museler.

On peut également utiliser une muselière pour éviter qu’un chien ne morde ses plaies ou son pansement, soit en plus, soit à la place d’un carcan. On laissera alors la muselière au chien en permanence et on ne la retirera que lors des repas ou lorsque l’on surveillera étroitement l’animal.

La muselière peut également être utile pour empêcher un chien de s’alimenter lorsqu’il doit être mis à la diète (dans le cadre d’un traitement par exemple) et qu’on ne peut le surveiller ou lorsque l’on veut éviter qu’il n’ingère toutes sortes d’objets ou d’aliments susceptibles d’être trouvés par lui-même.

On peut également utiliser une muselière pour éviter qu’un chien n’aboie en permanence, mais il est un fait qu’elle n’empêche pas complètement l’émission de sons (le chien peut japper ou gémir) et n’a qu’une très faible valeur éducative, quant à l’arrêt définitif des aboiements.

Les chiens de 1° et 2° catégorie aux termes de la loi du 6.01.1999 (pitt bull, rottweiller, american staffordshire…) doivent être tenus en laisse et muselés en permanence sur la voie publique.

Comment placer une muselière ?

Une muselière ne doit pas blesser l’animal. Son rôle principal est de maintenir les mâchoires presque fermées et d’empêcher le chien d’ingérer quoi que ce soit ou de mordre, voire d’aboyer. Il existe de très nombreux modèles de muselières, qui varient en fonction de la taille de l’animal, des matériaux qui la composent et du dispositif de fixation.

En principe, toutes les muselières sont ajustables à la morphologie de la tête du chien. Le mieux est une muselière légère et solide, souple et confortable, qui permet au chien de boire et de le laisser haleter.

Bien entendu, dans tous les cas, la muselière sera bien ajustée, afin que l’animal ne puisse pas l’enlever lui-même.

L’idéal est d’habituer l’animal à sa muselière, afin qu’il ne la considère pas comme un accessoire de punition, ou comme l’annonce d’un mauvais moment à passer.

La muselière doit faire partie de la vie du chien comme son collier ou sa laisse. Dans un premier temps, il faut donc la mettre à l’occasion de jeux, de promenade, dans la maison, pendant qu’on prépare son repas…. On laisse la muselière quelques minutes, on l’enlève, on la remet….plusieurs fois par jour, à des moments différents et pour des durées variées.