Coordonnées

Actualités

  • Animal expo 2017

    Le plus grand salon des animaux de compagnie vous ouvre ses portes les 7 et 8 octobre 2017 au Parc Floral de Paris Vincennes.
  • Un livre pour vivre mieux en imitant son chat

    Il est libre, calme, observateur, prudent, élégant, charismatique, indépendant, fier… Et si on singeait le chat pour vivre mieux ? C’est ce que propose « Agir et penser comme un chat », le nouveau livre de Stéphane Garnier.
  • Vivre plus longtemps avec son animal

    Nos animaux de compagnie vivent plus vieux et mieux grâce à différents facteurs : alimentation, exercice, soins…
  • Quizz animaux

    Testez vos connaissances sur les chiens
  • Une tortue de mer sauvée grâce à l'impression 3D

    Lors d'une collision avec l'hélice d'un bateau, une tortue de mer a été laissée pour morte avec la mâchoire brisée, avant d'être récupérée et sauvée par une équipe de volontaires grâce à la technologie de l'impression 3D.
Toutes les actualités

Petites annonces

Vidéos

Carte d'identité du Cacatoes
Toutes les vidéos
Télécharger la fiche

Le mainate

Pour se faire remarquer, cet oiseau originaire du sud-est asiatique n’a pas de splendides couleurs mais de grands talents d’imitateur, supérieurs à ceux du perroquet : non seulement il arrive à imiter la voix humaine, mais il peut aussi siffler et reproduire des sons, comme la sonnerie de la porte d’entrée ou des cris d’animaux. Attention, le mainate est un oiseau assez « sale », à éviter si vous êtes un maniaque de la propreté !

Morphologie et comportement

Le mainate est un oiseau de taille moyenne, assez trapu (entre 25 et 30 cm, pour un poids de 160 à 240 g), avec un plumage noir brillant, des pattes jaunes et un bec massif jaune orangé. On rencontre essentiellement en captivité  le mainate religieux (Gracula religiosa) ; il en existe plusieurs sous-espèces, qui se différencient par l’aspect de leurs caroncules jaunes (excroissances de chair, symétriques de chaque côté de la tête et sur la nuque).

Le mainate s’apprivoise et apprend à parler facilement, à condition de l’avoir eu tout petit et de lui consacrer du temps. Il est intelligent, très câlin et interactif. Il vit entre 15 et 30 ans.

Il peut être adopté seul à condition de passer beaucoup de temps avec lui et de le mettre au centre de la vie familiale. Un couple, des femelles ensemble ou plusieurs couples peuvent cohabiter.

Attention, les mainates peuvent aussi pousser des cris très forts et très stridents, difficiles à supporter pour vos oreilles et celles de vos voisins !

Logement

Les mainates sont des oiseaux vifs qui ont besoin de beaucoup d’espace. Pour un mainate, il faut une cage de 80 x 100 cm au sol, et de 100-150 cm de hauteur. Ce sont des oiseaux assez salissants : ils secouent la tête quand ils mangent, ce qui projette de la nourriture tout autour, s’essuient le bec sur les barreaux de la cage et produisent des excréments liquides, malodorants et en quantité importante. Protégez le sol et les murs autour de la cage avec des feuilles plastiques ou du papier journal ou installez sur les côtés de sa cage des vitres ou des panneaux de Plexiglas sur les deux tiers de la hauteur. Placez une épaisse couche de litière végétale pour oiseaux au fond de la cage et renouvelez-la fréquemment.

Prévoyez bien sûr un abreuvoir et un récipient pour la nourriture. Installez des perchoirs suffisamment larges (les doigts de la patte ne doivent pas se toucher lorsque l’oiseau est posé) pour assurer une bonne usure des griffes ; il faut les placer de telle sorte qu’ils ne gênent pas le vol dans la cage. Une fois par jour (plutôt le matin), placez une baignoire remplie d’eau tiède, pour que l’oiseau puisse se laver.

L’exposition à la lumière du soleil est indispensable.

Il est possible de loger le mainate en extérieur, mais la volière doit avoir des « chambres » bien isolées et chauffées pour y confiner les oiseaux en cas de mauvais temps.

Alimentation

Les mainates se nourrissent de pâtée spéciale ou de granulés pour mainates, de fruits (pommes, poires…), de légumes et d’insectes (vers de farine, criquets, grillons…). Ils ne mangent pas de graines. Les repas sont distribués en 2 ou 3 fois par jour.

> Les mainates sont très gourmands mais il faut éviter de leur donner des aliments sucrés, salés ou trop gras, surtout s’ils se dépensent peu, pour limiter le risque de surpoids.

Reproduction

La reproduction des mainates est rare en captivité : ils ne nidifient pas facilement et les petits sont assez fragiles.

La maturité sexuelle intervient vers 1-2 ans. Les couples doivent être isolés en période de reproduction. La femelle pond 2 ou 3 œufs qui éclosent 15 jours plus tard. L’incubation est assurée essentiellement par la femelle.

> À cette période, dans la nature, les mainates adultes consomment beaucoup plus d’insectes et de petits reptiles voire de minuscules mammifères afin d’enrichir en protéines les régurgitations dont ils nourrissent les oisillons. Pensez à modifier leur alimentation quand ils s’occupent de leurs petits.

Les jeunes quittent le nid vers l’âge de 1 mois et sont sevrés vers 1,5-2 mois. Le couple élève en général deux, plus rarement trois, couvées successives au cours de la période de reproduction (d’avril à août).

Soins / santé

Il faut surveiller la pousse des ongles et les couper quand ils sont trop longs. De la même façon, le bec peut être limé si nécessaire (demandez à un spécialiste de vous montrer les bons gestes pour ces soins). Les mainates doivent pouvoir se baigner tous les jours. Ils adorent le soleil mais craignent le froid (la température ne doit pas descendre en dessous de 17 °C) et les courants d’air. Ils ont besoin d’activité physique : si vous le pouvez, sortez-les de leur cage et faites-les voler plusieurs heures par jour dans une pièce sécurisée.

La cage doit être nettoyée tous les jours. Enlevez les aliments frais non consommées au bout de quelques heures.

Les aliments complets vendus en animalerie et conçus pour l’espèce peuvent aider à raffermir les excréments. Sinon, vous pouvez essayer de donner régulièrement un peu de charbon de bois.

Pour différencier les mâles et les femelles

Il est impossible de différencier les mâles et les femelles sur leur seul aspect physique. Le sexage doit être réalisé par un spécialiste (endoscopie ou sexage ADN sur le sang ou une plume en croissance). Vous pouvez par exemple vous adresser à un laboratoire d’analyses vétérinaires pour les sexages ADN.

Les jeunes ont un plumage plus terne.

Pour manipuler un mainate

Comme la plupart des oiseaux, le mainate est sensible au stress et mieux vaut le manipuler doucement. S’il doit être transporté, il faut le placer dans une boîte en carton ou une toute petite cage de transport pour éviter qu’il ne bouge trop.

Méfiez-vous de son bec puissant et coupant et de ses griffes.

Pour l’immobiliser, saisissez l’oiseau à pleine main, son dos dans la paume, le pouce et l’index entourant la base du cou, les autres doigts repliés contre la face ventrale en immobilisant les pattes, les ailes le long du corps. Portez éventuellement un gant en cuir fin.

Pour acheter un mainate

Un mainate coûte environ 1500 € en animalerie ; le prix sera un peu moins cher chez un éleveur. Comptez entre 300 et 700 € selon la taille pour une cage équipée.

> Les mainates sont assez difficiles à trouver car leur reproduction en élevage est peu répandue.

L’espèce a été inscrite à l’Annexe III de la CITES en 1992, puis à l’Annexe II en 1997, en raison de la destruction de son milieu naturel et du trafic international dont elle est victime. Aucune autorisation n’est nécessaire pour sa détention comme animal de compagnie.