Coordonnées

Actualités

Toutes les actualités

Petites annonces

Vidéos

Baby horse and dog play
Toutes les vidéos
Télécharger la fiche

Le mandarin

Le mandarin ou Diamant mandarin est un petit oiseau originaire d’Australie et de Polynésie. Petit, vif et coloré, il est très facile à élever en captivité et peut facilement être confié à un débutant.

Morphologie et comportement

Le mandarin mesure 11-12 cm pour un poids de 15 g environ. Il est rond et trapu. La couleur d’origine est le gris, avec des joues orange chez le mâle. Mais on trouve de nombreuses mutations : marron, blanc, isabelle, panaché… Il existe également un Diamant mandarin joues noires (ses joues sont noires et non orange), un Diamant mandarin huppé (avec des plumes hérissées sur la tête), un Diamant mandarin à poitrine blanche, noire ou orange ou encore un Diamant mandarin « black face » (avec une tête très foncée presque noire).

Un mandarin peut vivre en captivité jusqu’à 5-7 ans, parfois plus.

Les mandarins sont des oiseaux très sociables : dans la nature, ils vivent en communauté. Il est préférable de ne pas laisser un mandarin seul dans sa cage. Si vous ne souhaitez pas faire de reproduction, vous pouvez former des couples mâle/mâle ou femelle/femelle (à condition que des oiseaux de l’autre sexe ne soient pas à proximité). Vous pouvez également élever des mandarins avec d’autres espèces d’oiseaux, à condition qu’ils soient plus petits et sans bec crochu : les mandarins ont tendance à s’approprier le nid des autres, et les bagarres qui s’en suivent peuvent occasionner des blessures sérieuses.

Le petit défaut des mandarins est leur piaillement incessant qui peut devenir agaçant… Seul le mâle peut émettre un vrai chant pour séduire la femelle.

Logement

Le mandarin peut vivre à l’intérieur (en cage ou en volière) ou à l’extérieur (en volière).

Une cage pour 2 diamants mandarin doit mesurer au minimum 60 cm de long, sur 40 cm de large et 50 cm de haut. Si vous hébergez plusieurs couples, adaptez la taille en conséquence. Placez du sable anisé au fond de la cage, l’oiseau a ainsi de quoi picorer pour faciliter sa digestion. La cage doit être placée dans un endroit tranquille, lumineux, à l’abri des courants d’air, du soleil direct, du tabac, des odeurs de cuisine, des prédateurs (chats)... Placez dans la cage quelques perchoirs en bois ou en plastique, de 1 à 1,5 cm de diamètre, une baignoire car le mandarin adore se baigner (ce qui lui permet aussi de se débarrasser de ses parasites externes) et éventuellement des branches naturelles, des cordes ou une balançoire. N’oubliez pas une mangeoire et un abreuvoir en forme de tube à accrocher aux barreaux.

La volière d’extérieur, placée également à l’abri des courants d’air, convient aux régions où il ne fait pas trop froid en hiver. Prévoyez de toute façon un abri contre les intempéries.

Alimentation

Vous pouvez nourrir votre mandarin avec un mélange de graines pour petits oiseaux exotiques. Vous complèterez par quelques végétaux (salade, endive, épinard, fane de radis..) et des fruits frais (pomme, banane, figue…). Laissez à disposition un os de sèche (pour le calcium) et une grappe de millet (pour le plaisir). N’oubliez pas quelques gouttes de vitamines et de sels minéraux pour éviter les carences fréquentes chez les oiseaux nourris avec des graines, surtout en période de mue. En période de reproduction, vous proposerez en plus de la « pâtée d’élevage » (toute prête dans le commerce ou fabriquée maison à base d’œufs) aux parents puis aux oisillons.

Laissez de l’eau propre et fraîche en permanence.

Reproduction

Les mandarins se reproduisent très bien en captivité, toute l’année. Ils atteignent leur maturité sexuelle vers l’âge de 3 mois, mais il est conseillé d’attendre qu’ils soient pleinement adultes (au moins 6 mois) pour les laisser se reproduire. S’ils sont élevés en cage, il faut mettre un seul couple par cage au moment de la reproduction et placer un nid clos qu’ils aménageront eux-mêmes à partir de fibres de noix de coco, morceaux de laine, bout de coton… S’ils sont élevés en volière suffisamment grande, il faut placer le même nombre de mâles et de femelles et prévoir un nid par couple. Les couples se forment généralement pour la vie !

La ponte a lieu quelques jours après l’accouplement : la femelle pond 2 à 7 œufs, à raison d’un œuf/jour, que les parents couvent à tour de rôle. La couvaison dure 11 à 18 jours. Les oisillons naissent avec du duvet. Les parents se chargent de nourrir les petits. L’envol a lieu à 15 jours et le sevrage vers 35 jours.

Il est préférable de limiter le nombre de couvées à 2 ou 3 par an, sinon cela risque d’épuiser la femelle : il suffit d’enlever le nid et les œufs si la femelle continue de pondre au sol.

Soins et santé

Les mandarins sont très robustes s’ils sont maintenus dans de bonnes conditions d’hygiène et avec une alimentation équilibrée. Il faut surtout leur éviter les courants d’air. La période de mue (avril-mai et août-septembre) est fatigante pour les oiseaux : n’oubliez pas les vitamines et les sels minéraux, ou une pâtée fortifiante, pour les aider.

La cage et ses accessoires doivent être nettoyés et désinfectés toutes les semaines, avec un désinfectant spécialement conçu à cet effet. Chaque jour, renouvelez l’eau de l’abreuvoir et de la baignoire et enlevez le plus gros des déjections ainsi que la nourriture fraîche qui n’a pas été consommée.

Pour différencier les mâles et les femelles

Le dimorphisme sexuel apparaît vers l’âge de 2 ou 3 mois. Les couleurs de la femelle sont plus ternes que celles du mâle. Les petits naissent avec le bec noir ; il devient rouge chez le mâle et orange chez la femelle.

Pour manipuler un mandarin

Le mandarin stresse assez facilement et peut mourir de peur. Evitez de l’attraper et de le manipuler sauf en cas de nécessité. Soyez également attentif à ne pas laisser un chat s’approcher.

En revanche, si vous placez quelques graines dans le creux de votre main, le mandarin vient volontiers y picorer.  

Pour acheter un mandarin

Les mandarins se reproduisant très bien en captivité, vous n’aurez aucun mal à trouver des particuliers prêts à vous donner un oiseau. Si vous souhaitez une couleur précise, il est préférable de s’adresser à une animalerie ou un élevage. Un mandarin « simple » coûte une dizaine d’euros. Les mutations plus rares coûtent forcément un peu plus cher.

L’achat de la cage et de ses accessoires revient à moins de 100 €, un peu plus pour une volière. 

Les mandarins issus d’élevage sont considérés comme des animaux domestiques en droit français et ne font pas l’objet de conditions particulières d’acquisition et de détention.