Coordonnées

Actualités

Toutes les actualités

Petites annonces

Vidéos

Baby horse and dog play
Toutes les vidéos
Télécharger la fiche

La maladie des griffes du chat

Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, la maladie des griffes du chat n'est pas une maladie qui peut atteindre les griffes de votre animal, mais une zoonose, c'est à dire une maladie transmise à l'homme, dont la transmission se fait par l'intermédiaire des griffes de votre chat.

C'est une maladie bactérienne transmisse par une Bartonelle, Bartonella henselae,  dont la transmission se fait par morsure (10% des cas), griffure (75 %des cas) mais aussi dans une moindre mesure par l'intermédiaire d'épine ou d'écharde.

Il existerai un risque de contamination par le chien ou encore par piqûre de puce, car la bactérie est présente dans les globules rouges et pourrait être transmise lors du repas sanguin de la puce, mais cela semble anecdotique.

Symptômes

La maladie des griffes du chat est aussi appelée "lymphoréticulose bénigne d’inoculation", ou "lymphogranulome bénin".

On observe d'abord à l'endroit de la morsure ou de la griffure, 2 semaines après celles-ci, l'apparition d'une papule, c'est à dire un "bouton" rouge et enflammé. Après quelques semaines d'incubation (de 1 à 10), on observe une hypertrophie d'un ou plusieurs ganglions (plusieurs dans seulement 10% des cas).

L'évolution est souvent bénigne, et les ganglions finissent par disparaitre. Mais cela ne veut pas dire que ce sera rapide, cela peut prendre plusieurs mois (6 à 12).

Dans de rares cas, on peut avoir une évolution défavorable, le plus souvent chez des individus immunodéprimés,  comme des maux de tête, des douleurs musculaires, de la fièvre.

Le diagnostic se fait par prélèvement du ganglion et sérologie.

Traitement

En l'absence de signes généraux, on attendra que le ou les ganglions disparaissent, car l'utilisation d'antibiotique n'a pas montré une évolution plus rapide de la maladie.

En cas de douleur, de surinfection ou de signes généraux associés, ou d'atteinte d'un patient immunodéprimé, on traitera ceux-ci et on mettra le patient sous antibiotique (doxycycline) pendant plusieurs semaines.

En cas de surinfection du ganglion, dans de rares cas, on pourra envisager une exérèse chirurgicale de celui-ci.

Chez le chat

Dans les conditions naturelles, aucun signe clinique n'est visible chez le chat infecté par la bactérie Bartonella henselae.

Un diagnostic bactériologique peut être fait chez le chat, par culture des bartonelles présentent dans le sang. Mais c'est un examen assez spécifique, dont les résultats ne sont pas forcément intéressants car il existe une grande variation de temps entre la contamination, le diagnostic de la maladie, et le prélèvement sur le chat.

Un traitement antibiotique du chat qui serait contaminant n'élimine que rarement la bactérie. En fait sa concentration ne fait que diminuer pendant le traitement et remonte ensuite.

La prévention est la meilleure lutte contre la maladie.

Prévention

Il n'existe pas de vaccin contre cette maladie.

Le respect de simples règles d'hygiène et la précaution lors de la manipulation des animaux permet de limiter le risque de contamination :

  • Manipuler avec douceur et avec soin un chat stressé ou malade, car les risques de morsures ou griffure sont augmentés.
  • Se laver les mains après manipulation des animaux ou en cas de morsure ou griffure.
  • Ne pas laisser le chat vous lécher si vous présentez des plaies cutanées.
  • Lutter efficacement et de façon régulière contre les puces.

L'ablation des griffes, qui pourrait sembler être une mesure efficace, est interdite, considérée comme une mesure excessive et handicapante pour nos chats domestiques.