Coordonnées

Actualités

  • Animal expo 2017

    Le plus grand salon des animaux de compagnie vous ouvre ses portes les 7 et 8 octobre 2017 au Parc Floral de Paris Vincennes.
  • Un livre pour vivre mieux en imitant son chat

    Il est libre, calme, observateur, prudent, élégant, charismatique, indépendant, fier… Et si on singeait le chat pour vivre mieux ? C’est ce que propose « Agir et penser comme un chat », le nouveau livre de Stéphane Garnier.
  • Vivre plus longtemps avec son animal

    Nos animaux de compagnie vivent plus vieux et mieux grâce à différents facteurs : alimentation, exercice, soins…
  • Quizz animaux

    Testez vos connaissances sur les chiens
  • Une tortue de mer sauvée grâce à l'impression 3D

    Lors d'une collision avec l'hélice d'un bateau, une tortue de mer a été laissée pour morte avec la mâchoire brisée, avant d'être récupérée et sauvée par une équipe de volontaires grâce à la technologie de l'impression 3D.
Toutes les actualités

Petites annonces

Vidéos

Carte d'identité du Cacatoes
Toutes les vidéos
Télécharger la fiche

Le chien au service de l'homme

Depuis que l'homme a domestiqué le chien, il a commencé par utiliser ses facultés afin que l'animal lui vienne en aide. Travail, sauvetage, pistage, assistance, le chien est devenu une aide indispensable pour certaines personnes.

Chien de sauvetage et de pistage

Pour le sauvetage et le pistage, on utilise chez le chien ses qualités de flair exceptionnelles quelles que soient les conditions. Il devient un allié indispensable pour certaines professions.

Chien d'avalanche

Les avalanches sont toujours à craindre en montagne et si malheureusement on a besoin de rechercher des hommes sous la neige, le flair et la rapidité du chien sont obligatoires. Un chien explore un territoire 10 fois plus rapidement que 10 hommes réunis. Cette rapidité est son principal atout en montagne.
On remarque que les chiens s'adaptent parfaitement à la vie en montagne, à la neige et au froid.
On utilise principalement des bergers allemands ou des malinois, qui sont entrainés par les équipes cynophiles de la gendarmerie ou de la police le plus souvent.

Chien de sauvetage en mer

Dans certaines régions, le chien est utilisé comme auxiliaire des maîtres-nageurs. La race la plus utilisée est le terre-neuve, apprécié pour sa force, sa ténacité, son endurance et son calme. Pour ce genre de sauvetage, le chien est une aide : le sauveteur maîtrise la victime et se fait aider du chien pour la remorquer.

Chien de décombres

C'est en Grande Bretagne pendant les bombardements de la seconde guerre mondiale que l'on a utilisé le chien pour la première fois pour rechercher des personnes dans les décombres. C'est après la guerre que des écoles de formations pour chien de recherche ont été créées dans plusieurs pays. L'avantage du chien est qu'il peut travailler dans toutes les situations : tous terrains, de jour comme de nuit, au milieu d'engins... Il est capable de retrouver les personnes, qu'elles soient vivantes ou décédées. C'est un partenaire indispensable pour la recherche sous les décombres et les exemples ne manquent pas où il a montré son efficacité. Les qualités nécessaires sont un bon odorat, du calme, de l'énergie, et le goût du jeu est aussi indispensable lors de l'apprentissage.

Chien de pistage

Cela consiste à rechercher des individus grâce à des indices olfactifs : objets, vêtements, traces... L'animal recherchera les différents indices afin de découvrir la direction prise par la personne disparue. Les qualités d'odorat bien évidemment, mais aussi de concentration et de calme sont indispensables pour avoir un bon chien de piste. La complicité avec le maître est importante car celui-ci doit savoir écouter son chien, être attentif à ses réactions et les interpréter sans toutefois l'influencer.
De nombreuses équipes de gendarmerie ou de police utilisent des brigades cynophiles spécialement entrainées.

Chien de recherche

Dans l'armée ou la gendarmerie, on utilise le chien dans la recherche d'explosifs, de drogue. On dresse essentiellement des chiens de race berger belge malinois pour leur dynamisme, leur souplesse et leur capacité d'apprentissage. On les utilise lors d'interventions dans des locaux suspects, mais aussi dans les aéroports ou à la douane. Les chiens sont spécialisés dans certaines recherches, on n’utilisera pas le même animal pour rechercher de la drogue ou une bombe.

La gendarmerie nationale est l'entité la plus dotée en brigade cynophile, plus de 400 équipes (1 chien - 1 maître) dans différentes catégorie s: recherche de personnes, recherche d'explosifs, recherche de drogue, patrouille. Les animaux sont éduqués dans un centre de formation spécifique et travaille toute leur carrière avec leur maître, jusqu'à l'âge de 8 ou 10 ans en général. Il faut comprendre que ce travail n'est pas pesant pour l'animal car il le prend comme un jeu, et c'est cette aptitude au jeu qui est utilisée pour son éducation.

Chien de travail

Le travail de ces chiens qui dans d'autres régions ou à d'autres époques étaient des alliés indispensables de l'homme, est actuellement en voie de disparition. Leurs capacités sont désormais détournées dans un but de loisir et de détente.

Chien de berger

L'élevage pastoral ayant quasiment disparu en France, les chiens ne sont plus que très peu utilisés comme aide aux bergers. Leur utilité était pourtant importante : ils servaient à regrouper les bêtes et à guider les troupeaux vers les bergeries, les pâturages, lors des transhumances...
Il existe aujourd'hui des concours de chien de bergers. C'est une discipline qui nécessite une grande obéissance de la part du chien et une réelle complicité avec le maître. Les concours consistent à regrouper un troupeau (moutons, oies..) en un temps limité, à les diriger vers des endroits précis, à isoler certains animaux. Ils sont ouverts à toutes les races, mais le chien de berger par excellence est le Border Collie.

Chien de traîneau

Si dans certaines régions du monde, les chiens de traîneau sont indispensables pour assurer le mouvement de certaines populations, en France, ils sont essentiellement utilisés à des fins de loisir. On trouve de plus en plus de club de chiens de traîneau en montagne qui propose balades et découvertes à un autre rythme.
Ce sont évidemment les chiens de races Husky ou Malamute qui sont utilisés.

Chien de sécurité

Encore utilisé, le travail du chien consiste là à être un adjoint de sécurité pour le maître. Le chien permettra de tenir en respect certains individus, d'alerter le maître sur la présence de personne indésirables, de garder lieu, véhicule ou objets.
Les races utilisées sont celles de gabarit assez impressionnant mais sont variées : rottweiler, berger allemand, beauceron, malinois...

Chien d'assistance

Pour certaines personnes, privées d'une partie de leurs facultés physiques, le chien est un compagnon indispensable, présent à chaque instant. Certaines associations prennent en charge l'éducation des chiens afin de leur apprendre les gestes d'aide à leur maître, ceux qu'ils ne peuvent pas faire seuls.
On choisit des races calmes et obéissantes, pour lesquelles l'apprentissage est rapide, ce sont le plus souvent des labradors, des bergers allemands ou des goldens retrievers.
Les animaux sont éduqués en suivant plusieurs phases : une éducation en famille d'accueil jusqu'à l’âge de 1 an 1/2 environ (obéissance, sociabilisation), puis un passage à "l'école", où on lui apprend quotidiennement les ordres nécessaires à son futur maître ; une cinquantaine d'ordre lui sont ainsi inculqués. Enfin, il fait connaissance avec son maître et s'adapte aux besoins plus spécifiques de celui-ci.

Chien d'assistance aux handicapés

Le futur maître reçoit son chien vers l'âge de 2 ans environ. Il est important d'avoir une bonne entente et une bonne compréhension entre le chien et le maître. Pour cela, la personne handicapée, avant de recevoir son chien, participe à un stage d'environ 2 semaines au cours duquel elle apprend à s'occuper du chien, à lui donner des ordres. Un examen est prévu à la fin afin que l'animal et le maître puissent partir dans les meilleures conditions.
Les chiens sont capables de répondre à plusieurs dizaines d'ordres : ramasser des objets, apporter le téléphone, allumer la lumière, ouvrir portes ou placards... C'est une aide précieuse dans la vie de tous les jours mais aussi dans le contact social car l'animal est souvent une aide au contact avec autrui.

Chien d'aveugle

Le chien, après avoir appris les ordres d'obéissance de base et s'être habitué au port de son harnais, doit être formé à éviter les obstacles, les signaler à son maître, le guider quelque soit la situation. Le chien est d'abord éduqué par un instructeur mais très vite l'éducation se fera en compagnie de son futur maître qui doit lui aussi être "éduqué" à se laisser guider par son animal. Cette formation dure environ 4 mois, puis le maître et son chien peuvent affronter ensemble la vie quotidienne.

Chien d'aide aux malentendants

Moins développée que les précédents, l'aide aux sourds et malentendants par l'animal est pourtant là aussi un formidable moyen de sortir de l'isolement dans lequel peut plonger le handicap.
Le chien doit apprendre à réagir à certains bruits pour prévenir son maître, mais aussi à comprendre les ordres par gestes.

Quelque soit l'aide qu'il apporte, l'animal est aussi une aide sociale, qui aide à rompre avec la solitude ou l'isolement que peut entraîner le handicap.

Plusieurs associations existent en France (ANECAH, HandiChien, CESECAH...), mais le nombre de chiens confiés est malheureusement trop bas, car leur éducation coûte temps et argent. L'éducation de tels chiens coûte environ 15 à 20000 euros, cela correspond aux frais d'élevage, achat de reproducteurs, saillies, nourriture, frais vétérinaires, pré-éducation en famille d'accueil, salaires et charges des éducateurs, frais d'adaptation, formation, hébergement du futur maître pendant son stage, ainsi que le suivi du chien durant toute sa vie, et ils sont évidemment remis gratuitement aux personnes handicapées.